Fêtes de Bayonne : Ce qu’il faut savoir de l’édition 2019

Une épreuve de Torrero

 

Les Fêtes de Bayonne 2019 auront lieu du 24 au 28 juillet prochain. Comme en 2018, l’accès au site sera payant pour faire face aux charges générées par la sécurité. Pour accéder à l’espace, il faudra payer des forfaits. Cette année, de nouveaux divertissements sont prévus comme l’accrobranche et la force basque.

Il faut payer pour combler le budget de la ville

Les Fêtes de Bayonne auront lieu du 24 au 28 juillet 2019. L’expérience payante de 2018 sera reconduite cette année. Elle avait permis de financer en partie les coûts élevés liés à la sécurité de l’un des plus grands rassemblements festifs d’Europe. Le droit d’entrée de 8 € sera donc toujours de rigueur pour permettre la mise en place d’un « très haut niveau de sécurité ». Cette précaution est prise depuis l’attentat de Nice en 2016.

Jean-René Etchegaray, maire (UDI) de la ville a estimé à un tiers du budget global les dépenses liées à la sécurité, soit un million d’euros. Et il revient à la commune d’éponger ces dépenses car une circulaire du ministère de l’Intérieur prévoit que les missions des services d’ordre dans les gros événements soient remboursées à l’État par les organisateurs. D’après Jean-René Etchagaray, les Fêtes de Bayonne ont généré 750 000 € de gain en 2018. Pour l’édition 2019, il en espère plus afin de combler davantage le budget de la ville.

Les clefs de la ville seront officiellement remises le soir du mercredi 24

Créées en 1932, les Fêtes de Bayonne attirent chaque année entre 800 000 et un million de « festayres » (fêtards en langue gasconne). Pendant quatre jours et cinq nuits, du mercredi au dimanche, ils participent à des animations sportives et culturelles, assistent à des concerts, organisent des défilés et des concours gastronomiques.

Les Fêtes de Bayonne 2019 seront officiellement ouvertes le mercredi 24, au soir, du haut du balcon de l’hôtel de ville. Là, une personnalité lancera symboliquement les clefs de la commune dans la foule massée sur le parvis. C’est une façon de dire que la ville leur appartient pour quatre jours. Des célébrités comme Johnny Hallyday (en 1972) et Yannick Noah (en 2007) ont effectué ce geste.

Cette année, les festayres pourront goûter à de nouveaux jeux ou à des distractions renouvelées. Les enfants, auxquels on ne pense pas toujours, auront leur part d’innovation. Dès le 25 juillet, ils pourront jouer à l’accrobranche, en plus du réveil du roi Léon, des jeux, dégustations, et autres défilés habituels. Pour les grands, il sera organisé une force basque, un ensemble de 16 jeux dont la traction de pierres et le concours de bûcherons ou Aizkolariak, en langue locale. Notons en outre l’irrintzina ou cri des bergers basques, imitant le hennissement du cheval.

Les forfaits proposés pour le séjour

Si l’accès au site de camping officiel est de 8 £, pour y séjourner il faut payer un forfait. D’une part, il y a le Forfait Fêtes qui passe de 72 à 50 euros pour une période de six nuits. Il donne droit à une tente pouvant abritant une ou deux personnes. Après plus de 2 locataires, il faudra débourser 12 euros par personne supplémentaire. Chaque emplacement peut accueillir jusqu’à six personnes. D’autre part, le Forfait week-end pour trois nuits. Lui reste à 35 euros, à partir du 26 juillet, à 9 heures.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.