Quimper : le festival de Cornouaille 2019 se tient du 23 au 28 juillet

Une procession lors du festival de Cornouaille 2018

 

Le festival de Cornouaille 2019 à Quimper a démarré le mardi 23 juillet pour prendre fin le dimanche 28 juillet prochain. Les têtes d’affiche sont Kendji Girac, le Bagad Kemper, Yann Tiersen et Merzhin.

Des concerts gratuits et payants

Quimper est en fête depuis mardi 23 juillet 2019. La raison : le festival de Cornouaille 2019 a débuté avec plusieurs activités au programme, dont de nombreux concerts. Ceux-ci seront assurés par Kendji Girac, le Bagad Kemper, Yann Tiersen accompagné des meilleurs groupes de danse de la confédération War’l Leur (en concerts payants au Pavillon de Penvillers) et Merzhin en concert gratuit place de la Résistance. Igor Gardes, directeur du festival, assure avoir eu « un vrai coup de cœur pour le dernier album de Merzhin, Nomades. C’est vraiment un très bon groupe de rock français. Il est très attendu à Quimper ». D’autres concerts sont programmés au Novomax de Quimper avec Faest, Barba Loutig, Paotred, Les Bubbey Mayse ; sous le chapiteau place Saint-Corentin avec Erik Marchand et le Taraf de Caransebes, Aziliz Manrow, La Gâpette, Nolwenn Korbell’s band, Epsylon, Viv et Nâtah Big Band (gratuit).

Les autres moments du festival

Hormis les concerts, les festivaliers auront droit à un grand fest-noz chaque soir, sous le chapiteau, place Saint-Corentin. Là les musiciens de toutes sortes (accordéonistes, guitaristes, saxophonistes etc.) uniront leurs cordes pour faire danser la foule une bonne partie de la nuit. Le public pourra en outre participer à diverses activités dont un stage de danse, de broderie, chant choral, ainsi que des visites guidées, des expositions et des animations de rue. Sans oublier Le Cornouaille Gourmand qui valorisera la filière aliment en mêlant animations, démonstrations de chefs et entreprises locales.

Un festival parallèle pour les enfants

Les organisateurs n’ont pas oublié les enfants, sans qui la tradition ne pourra se perpétuer. Il leur est accordé une plus grande place lors de cette édition. Igor Gardes souligne qu’« On n’arrête pas de dire que l’avenir de la culture bretonne repose sur les enfants, il faut les impliquer davantage. Nous passons à l’action en faisant des premières propositions dans l’édition 2019 ». Un véritable festival des enfants sera ainsi créé avec des ateliers et animations. Vendredi 28 juillet, les organisateurs ont même prévu Le Bal de Mandarine et le quintet Iris A Papaotred pour les égayer.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.