Guyane : un concours de coiffure sur poupées afro organisé par l’association Kopéna

Les poupées afro coiffées lors du concours organisé par l’association Kopéna

 

En Guyane, l’association Kopéna, qui œuvre à la valorisation de la culture africaine de l’Ile, a organisé la semaine dernière le 1er concours de coiffure sur poupées afro. L’objectif est d’emmener les petites filles à avoir une meilleure acceptation de soi. Un acte presque militant. 

Valoriser les cheveux crépus

La semaine dernière, un concours de coiffure sur poupées afro a eu lieu en Guyane. Il a été organisé par l’association Kopéna qui souhaite permettre à chacune et à chacun d’aimer ses cheveux crépus ou bouclés. L’objectif est d’emmener les enfants à avoir une meilleure acceptation de soi. C’est un acte presque militant puisqu’il s’inscrit dans le cadre de la valorisation de la culture africaine de l’île.

Vingt-deux jeunes filles ont participé à ce concours, qui a refusé du monde. Le jour j, la salle accueillant la compétition était pleine d’adolescentes et de parents. C’était l’occasion pour toutes ces filles de jouer à la coiffeuse et d’envisager sur leurs propres cheveux des coiffures « sensass ».

« Pour une fois j’ai une poupée avec les mêmes cheveux que moi »

Pour les organisatrices du concours, celui-ci vise avant tout la promotion de l’identité culturelle, avant l’aspect esthétique. « On apprend aux petites filles à aimer leurs cheveux, qu’ils soient fins, crépus, bouclés. L’essentiel est d’avoir ancré en soi la véritable représentation de son identité », indique Safia « Enjoylife », marraine de la manifestation.

Du côté des participantes, on a très bien compris l’enjeu d’une telle compétition, malgré le jeune âge. « Pour une fois j’ai une poupée avec les mêmes cheveux que moi, pas de poupées blanches. Pas de poupées avec des cheveux lisses, et j’aime bien les cheveux noirs », se réjouit Sarah Kaloko, 10 ans.

Pour cette première édition, l’association a voulu tout offrir : la participation, les poupées, le matériel de coiffure. A la fin du concours, chaque fillette est repartie avec sa poupée relookée. Un beau souvenir.

Un autre rendez-vous ce dimanche

L’association Kopéna, du nom d’un résistant qui aidait les esclaves à se libérer, est engagée dans la valorisation du patrimoine culturelle guyanais et à la conscientisation des plus jeunes aux défis identitaires. C’est dans ce cadre qu’elle anime des conférences sur les grandes figures africaines, amérindiennes ou indiennes d’Amériques. Dimanche 25 août, l’association Kopéna lance YANADOLLS, un projet de supports pédagogiques qui a pour but de valoriser le patrimoine historique, culturel et naturel de la Guyane.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.