Deux-Sèvres : les funérailles interdites à cause du coronavirus

La porte d'entrée d'un cimétière.

 

Cette décision va sans doute créer l’amertume des familles, quoique nécessaire. Dans le département de Deux-Sèvres, les funérailles sont désormais interdites ou restreintes à cause du coronavirus.

A cause des mesures mises en place pour lutter contre la propagation du coronavirus, les rassemblements familiaux lors des enterrements posent désormais problème. Dans les Deux-Sèvres (Nouvelle Aquitaine), la situation provoque l’amertume et l’incompréhension des familles de défunts. Les funérailles, comme on les conçoit depuis des millénaires, ne peuvent plus avoir lieu depuis plus d’une semaine.

Des règles strictes à Saint-Médard

A Saint-Médard, par exemple, pas plus de cent personnes ne peuvent entrer dans l’église locale. À l’intérieur de l’édifice, les règles sont strictes : une personne sur deux seulement dans chaque rangée (une chaise vide entre chaque personne) et un rang sur deux doit rester vide. Petits détails supplémentaires : la cérémonie a lieu sans eau bénite, proscrite, et on ne touche pas non plus le cercueil. Ainsi, lorsque les funérailles se déroulent, un certain nombre de proches doivent renoncer à participer à la cérémonie pour respecter la limite de cent personnes. Dans ce contexte d’interdiction, seule la famille proche peut accompagner le cercueil.

Pour ce qui concerne les défunts porteurs du coronavirus, les consignes sont encore plus strictes. La mise en bière doit être immédiate sur le lieu du décès, ainsi que le corps protégé par une housse fermée et enroulé d’un drap. L’on prendra ensuite soin de fermer le cercueil, puis de le sceller.

Poitiers interdit toute cérémonie funéraire

Dans la Vienne également, l’archevêque de Poitiers, Mgr Pascal Wintzer, lui-même en quatorzaine depuis son retour de Rome, zone à risque, a demandé aux prêtres et aux responsables des paroisses et services diocésains de renoncer à tenir des cérémonies d’obsèques à l’intérieur des édifices religieux. « Les noms des personnes défuntes pourront être communiqués aux prêtres qui, célébrant la messe seuls, auront à cœur de prier, comme ils le font d’ordinaire, pour les fidèles défunts », a précisé l’archevêque.

11.401 morts décès dans le monde depuis décembre 2019

Dans les Deux-Sèvres, l’Agence régionale de santé a recensé un 8e cas de coronavirus jeudi dernier. En nouvelle-Aquitaine, le nombre de cas passe de 305 à 406 en une seule journée. Le nouveau coronavirus a fait au moins 11.401 morts dans le monde et 271.660 cas d’infection détectés dans 164 pays et territoires depuis son apparition en décembre 2019, selon un bilan établi par l’AFP à partir de sources officielles samedi à 11h00 GMT.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.