Indre-et-Loire : la préfecture interdit l’organisation de teknival ce weekend

Des participants à un festival à Londres, au Royaume Uni.

 

Comme la semaine dernière, la Préfecture d’Indre-et-Loire a pris un arrêté interdisant les rassemblements festifs musicaux pour empêcher la tenue d’un éventuel Teknival ce week-end. Elle justifie sa décision par un risque sanitaire et la formation d’un cluster.

L’interdiction en vigueur de jeudi à lundi

Le week-end dernier, un teknival a rassemblé plusieurs milliers de personnes dans la Nièvre, à Saint-Parize-le-Châtel, alors que les autorités proscrivent ce genre d’évènements à cause de la crise sanitaire du coronavirus. Pour prévenir l’organisation d’un éventuel teknival ce weekend, la Préfecture d’Indre-et-Loire a pris jeudi un arrêté interdisant les rassemblements festifs illégaux et la circulation de matériel sonore susceptible d’être utilisé pour ce genre de fête. Il est en vigueur à compter depuis jeudi 16 juillet à 18h, et ce jusqu’au lundi 20 juillet 2020 à 8h. Cette décision s’explique en premier lieu par l’interdiction, en France, de tout événement qui rassemble plus de 5.000 personnes jusqu’au 31 août prochain.

Dans cet arrêté, la Préfecture assure disposer « d’éléments d’information disponibles et concordants » qui indiquent qu’un ou plusieurs rassemblements festifs à caractère musical pouvant regrouper plusieurs milliers de participants sont susceptibles de se dérouler » ce weekend dans le département d’Indre-et-Loire.

Saisie de tout matériel de sonorisation de plus de 3,5 tonnes

Un teknival, contraction de techno (parfois orthographié tekno) et de festival, est un rassemblement de plusieurs sound systems qui peuvent venir librement installer leur sonorisation pendant plusieurs jours consécutifs (entre trois et cinq jours). Ce type d’événement rassemble généralement des milliers de teufeurs et ne se limite pas au pays où il se tient, les participants étant prêts à faire plusieurs centaines voire des milliers de kilomètres pour y participer.

La Préfecture d’Indre-et-Loire redoute qu’un tel rassemblement ne relance la circulation du virus du Covid-19 dans le département. Elle explique « que ce type de rassemblement ne permet pas une sécurité sanitaire suffisante et un respect des gestes barrières pour les participants qui rend probable la création d’un cluster ». Le texte prévoit aussi la saisie immédiate du matériel de sonorisation dans les camions de plus de 3,5 tonnes.

Six Préfectures ont pris les mêmes dispositions

La Préfecture d’Indre-et-Loire n’est pas la seule à avoir interdit les rassemblements festifs ce weekend. Au total, six Préfectures du Centre-Val de Loire ont pris des arrêtés pour empêcher la tenue d’une nouvelle rave-party sauvage ou d’un teknival vendredi, samedi et dimanche.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.