Marineland d’Antibes : Le parc visé par une plainte de One Voice pour cruauté envers l’orque Inouk 

Deux orques au Marineland d’Antibes

Le Marineland d’Antibes, le plus grand parc animalier marin d’Europe, est visé par une plainte déposée ce mercredi par l’association One Voice. Celle-ci accuse le Marineland d’Antibes d’actes de cruauté envers l’une de ses orques, Inouk, âgé de 20 ans. 

L’association One Voice a porté plainte ce mardi 9 avril, au parquet de Grasse, contre le Marineland d’Antibes pour actes de cruauté envers l’une de ses orques, prénommée Inouk.

Souffrances physiques et stress

Selon One Voice, Inouk, âgé de 20 ans, « souffre le martyre à force de ronger les parois du bassin […] ». L’animal présenterait ainsi « un déchaussement des dents, des dents cassées et des dents dont la pulpe est exposée ». Il aurait fini par développer des ulcères aux gencives. Inouk a également une nageoire dorsale « totalement affaissée sur le côté droit ». Outre les peines physiques, l’association évoque des « facteurs de stress aigus et chroniques manifestes ».

Pour toutes ces raisons, les responsables de One Voice souhaitent que le cétacé soit transféré dans un autre lieu où il pourrait s’épanouir. « Nous demandons qu’il soit placé dans un sanctuaire marin », pour lui éviter une « privation de soins » et une « exploitation irrégulière », préconise One Voice.

Le Marineland se défend et accuse

La direction du Marineland d’Antibes s’insurge contre une manipulation médiatique visant à déstabiliser le parc alors que la saison touristique va débuter. « C’est de la manipulation médiatique et un tissu d’allégations. Je ne vois pas quel juge peut ouvrir un dossier […] Le diagnostic est posé par une biologiste marine qui n’est ni vétérinaire, ni dentiste et n’a pas examiné l’animal », s’emporte Pascal Picot, directeur général de Marineland. Le patron du parc marin précise que « Inouk est en bonne santé, le problème des dents est propre aux orques même en milieu naturel, on le constate sur les orques échouées, c’est leur talon d’Achille. Leurs dents sont élimées avec l’âge. Nous avons des chirurgiens et les dents sont dévitalisées donc il n’y a aucune souffrance ».

Il rappelle, à toute fin utile, que « C’est chaque année la même chose, au mois d’avril, puis avant l’été, les hostilités se déclenchent pour nous affaiblir économiquement avant les vacances de Pâques ou d’été ». Pascal Picot est plus qu’exaspéré de ces plaintes qui apparaissent chaque fois en période de bonnes affaires, avant d’être ensuite retirées au dernier moment.

Une affaire qui risque de porter un coup à la fréquentation du parc

Le directeur général du parc a bien raison de pester. Le Marineland attire jusqu’à 10 000 vacanciers par jour pendant l’été. Aussi, il a enregistré jusqu’à quatre fois plus de visiteurs durant les vacances scolaires de février, par rapport à l’an dernier. Il aimerait bien qu’on ne vienne pas mélanger ses calculs.

Malheureusement il ne pourra pas compter sur la compassion de One Voice qui ne lâche rien. L’association ajoute même un boulet au dossier. En effet, après avoir déposé une plainte au parquet de Grasse, One Voice a lancé une pétition en ligne pour défendre l’animal. Un boycott massif n’arrangera pas les affaires du Marineland d’Antibes.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.