Deux-Sèvres : Dix sept cambrioleurs interpellés à l’issue d’une longue enquête

A l'intérieur d'une prison

 

A l’issue d’une enquête ouverte en juin 2018, la gendarmerie nationale a interpellé dix-sept (17) individus soupçonnés d’avoir commis au moins cent dix-huit (118) cambriolages. Le préjudice de tous ces forfaits s’élèverait à 137.900 euros, y compris les dégradations.

Une enquête de près d’un an

La gendarmerie nationale a interpellé, dans le Mellois et le Niortais, dix-sept (17) individus soupçonnés d’avoir commis au moins cent dix-huit (118) cambriolages. Cette opération a été réalisée à l’issue d’une longue enquête menée par la brigade de recherches de Niort et commencée en avril 2018. La gendarmerie nationale a engagé de gros moyens complémentaires dont deux équipes cynophiles et des plongeurs des bases nautiques de Royan et La Rochelle pour sonder plusieurs plans d’eau. Grâce à cette enquête rondement conduite, les gendarmes ont d’abord procédé à sept interpellations en juin dernier avant un nouveau coup de filet en octobre durant lequel cinq personnes ont été mises aux arrêts. Un dernier assaut a permis de mettre la main sur le reste des cambrioleurs présumés, portant à 17 le nombre de malfrats interpellés.

Les communes touchées

Ces individus se déplaçaient généralement la nuit, en scooter, et sévissaient sur plusieurs communes de la région. Voici une liste non exhaustive des communes victimes de cette bande organisée : Aiffres, Alloinay, Brioux-sur-Boutonne, Brûlain, Chizé, Fontenille, Fors, Juscorps, Les Fosses, Lezay, Luché-sur-Brioux, Maisonnay, Melle, Prahecq, Périgné, Saint-Léger-de-la-Martinière, Saint-Martin-de-Bernegoue, Saint-Martin-lès-Melle, Saint-Romans-des-Champs, Secondigné-sur-Belle et Vernoux-sur-Boutonne.

Le préjudice causé par ces cambrioleurs

Les cambrioleurs visaient essentiellement des particuliers, des buvettes de stade et des distributeurs automatiques de pain. Plusieurs objets de valeur ont été dérobés lors de leurs forfaits, dont des bijoux, des armes à feu, des motos, du matériel informatique, de l’argent liquide et même de l’alcool. Les enquêteurs de la brigade de recherches de Niort ont évalué le montant minimal du préjudice à 82.500 euros, auquel s’ajoute le montant des dégradations qui s’élève à 55.400 euros.

Selon la gendarmerie nationale, 114 objets ont été saisis lors des perquisitions, dont dix-sept armes à feu, de nombreuses munitions et quatre deux-roues. Seuls 40 de ces objets ont pu être restitués à leurs propriétaires. Les 74 autres ayant été détruits sur ordre du magistrat.

Les majeurs convoqués en septembre prochain

Les majeurs parmi les cambrioleurs, dont les trois présumés leaders de la bande, comparaîtront devant le tribunal correctionnel de Niort le 19 septembre prochain. Ceux qui étaient mineurs au moment des faits ou le sont toujours ont été convoqués devant le juge des enfants.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.