Vosges : deux escrocs volent des personnes âgées en se faisant passer pour des soignants

Un medecin attachant un garrot sur le bras gauche d'une patiente à son domicile.

 

Alors que le coronavirus impose de surseoir à certaines activités, les arnaqueurs, eux, continuent d’effectuer leurs sales besognes. Dans les Vosges, un duo d’escrocs se fait actuellement passer pour des professionnels de la santé et dépouillent les personnes âgées de leurs biens, rapporte Vosges Matin.

Ils effectuent des prises de sang

Les arnaqueurs n’ont décidément pas de repos, même en pleine crise sanitaire due au coronavirus. Selon Vosges Matin, un duo de malfaiteurs sévit actuellement dans les Vosges en usant d’une approche bien ficelée. En effet, il s’invite au domicile de personnes vulnérables, souvent âgées et crédules, pour les voler. Comment ? Les malfrats se font passer pour des professionnels de la santé, missionnés par le milieu hospitalier. Ils dupent ensuite facilement les seniors pour récupérer leurs bijoux ou objets de valeur.

Les escrocs ciblent d’abord leur victime, puis débarque au domicile de cette dernière avec tout l’attirail d’un professionnel de la santé. Une fois dans la maison, les escrocs expliquent qu’ils effectuent des actions de prévention, dans le cadre de l’épidémie de coronavirus. Pour endormir leur méfiance, ils vont jusqu’à procéder à des prises de tension et de température. Rapidement, les seniors baissent la garde et font confiance aux « agents de santé ». Les deux malfrats ne s’arrêtent pas là puisqu’il faut maintenant obtenir le plus difficile : le butin.

L’un distrait le sénior et l’autre fouille la maison

Pour vraiment endormir la vigilance des personnes âgées, ils leur font des recommandations et surtout les alertent sur d’éventuels vols. Ils indiquent aux résidents qu’ils doivent se montrer prudents en ces temps troubles. Puis, ils demandent à leurs victimes si elles cachent des objets de valeur ou du liquide à leur domicile.

Persuadées qu’elles ont affaire à de vrais professionnels de la santé (comment en douter après tout ce qu’ils ont fait ?), les victimes se montrent la plupart du temps bavardes et vont jusqu’à révéler leurs cachettes. L’un des voleurs fait alors en sorte de les distraire, pendant que son acolyte va discrètement fouiller les lieux. Une fois le méfait accompli, le duo d’escrocs repart calmement des domiciles de leurs victimes. Celles-ci mettent souvent un peu de temps à se rendre compte qu’elles ont été cambriolées. Un habitant de Saint-Dié-des-Vosges confie s’être fait ainsi dérober 500 € grâce à cette technique, rapporte Vosges Matin.

Quoi faire pour se prémunir contre ce genre d’acte ?

La police nationale met en garde la population contre les pratiques bien rodées de ce duo d’escrocs. Elle conseille, en cas de doute sur l’identité de visiteurs, de leur réclamer une carte professionnelle ou d’appeler directement la police au 17.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.