La “fête des gens que l’on aime” remplace celles des pères et des mères

Des institutrices d’une école de Gironde ont décidé de remplacer les fêtes des pères et des mères par une fête des gens que l’on aime, afin de ne pas stigmatiser les enfants au parcours différents.

Entre les familles monoparentales de plus en plus nombreuses et les nouvelles familles homoparentales, nombreux sont les enfants qui ne sont pas directement concernés par la fête des pères et la fête des mères.

C’est pourquoi les institutrices de l’école maternelle de Prignac-et-Marcamps en Gironde, ont pris cette décision, justifiée par les «situations familiales délicates de certains enfants».

Les parents ont appris cette information dans les carnets de correspondances de leurs enfants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.