RATP : l’indignation des internautes

Ce week-end, la RATP, réseau de transports en commun de la ville de Paris, n’a pas manqué de faire parler d’elle, après avoir verbalisé deux touristes qui circulaient dans le sens inverse de la marche

L’excursion dans le métro parisien aura de quoi laisser un goût amer à deux touristes autrichiens, verbalisés… pour avoir emprunté un couloir en sens interdit. Jean Spiri, adjoint au maire de Courbevoie, et par ailleurs proche des deux touristes, a exprimé son mécontentement sur le réseau social Twitter.

Mon beau-frère et ma belle sœur, touristes autrichiens, étaient légèrement perdus dans les couloirs du métro. Heureusement ils ont trouvé un agent qui leur a mis … une amende !!! Pour circulation à sens interdit de couloir. Bravo RATP, au top pour l’accueil“, a-t-il ainsi tweeté.

Contrairement a beaucoup d’idées reçues, les panneaux de signalisation installés dans les sous-sols du métro parisien ne sont pas là pour rien. Ce n’est pas la première que la RATP fait face à la colère et à l’indignation des internautes.

En mars dernier, une femme enceinte avait écopé d’une amende de soixante euros, sous prétexte qu’elle ait emprunté un accès interdit à la circulation des piétons. “Soixante euros d’amende sans préavis pour une femme enceinte qui prend un couloir à contre-sens. Bravo pour ce racket facile”, s’était alors exprimé son conjoint sur Twitter.

L’interdiction de circuler à contre-sens vise avant tout à assurer la sécurité des voyageurs. Dans les stations et gares, certains couloirs ne sont en effet utilisables que dans un seul sens afin de faciliter les flux. Il peut s’agir de couloirs proches des quais, et dont l’emprunt à contre-sens ralentit les échanges et par conséquent congestionne les quais avec un risque pour la sécurité. Un travail de révision de la sanction a été lancé en interne, afin qu’elle soit plus appropriée : depuis début mai, le montant de l’amende est ainsi passé de 60 à 25 euros”, se justifie la RATP, après les nombreuses critiques reçues sur les réseaux sociaux.

Les règles sont évidemment faites pour être respectées, mais “un peu de bienveillance et de pédagogie” pourraient être utiles, selon plusieurs utilisateurs de Twitter.

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.