Coupe du monde : la fête gâchée par des casseurs

Hier partout en France mais principalement à Paris, des centaines de milliers de personnes étaient massées sur les Champs Elysées pour reproduire le scénario de la victoire de 1998. Mais l’ambiance a vite été dégradée par le comportement irrespectueux de certains. Plus de 200 personnes ont été interpelées dans la nuit de dimanche à lundi. 

Une euphorie évidente

Si la France devenait championne du monde, les Champs Elysées seraient envahis par les supporters. Chose promise, chose due. Après la seconde victoire, des centaines de milliers de personnes se sont massées sur la plus belle avenue du monde pour entamer une fête qui devait durer jusqu’au bout de la nuit, comme ce fut le cas en 1998. Mais malheureusement, les comportements d’aujourd’hui ne sont pas les mêmes qu’il y a vingt ans…

Des dégâts matériels pour les commerçants

Evidemment, l’exposition de certains commerces n’était pas de bon augure. En effet, plusieurs incidents ont éclaté dimanche soir à Paris, en marge des rassemblements célébrant la victoire française à la Coupe du monde de football. « Des gros groupes de casseurs, pour ne pas dire des pilleurs, s’en sont pris à plusieurs magasins de l’avenue et de ses abords », a affirmé le préfet de la police ce lundi main, faisant état de dégradations et de vols à l’intérieur des établissements. « Une douzaine d’enseignes sont au moins concernées à des degrés divers », a-t-il ajouté.

Pour certains restaurateurs, le constat est amer. Les casseurs ne se sont pas contentés de dégrader la façade : ils sont entrés et ont pillé les bouteilles d’alcool, faisant alors des milliers d’euros de préjudice.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.