ZEP : le dédoublement des classes

La rentrée scolaire 2017 avait été marquée par le dédoublement des classes de CP. Cette année, c’est au tour des classes de CE1. Ce changement profond, faisant passer les clases de 24 à 12 élèves, devraient permettre aux écoles situées en Zone d’Education Prioritaire (ZEP) d’améliorer leurs résultats. 

Le dédoublement des classes : pourquoi ?

En ZEP, les élèves doivent souvent faire face à un manque de temps de la part de leur maitre ou maitresse. En effet, le sureffectif des classes ne leur permettent pas de concentrer sur les problématiques de chacun des élèves. Afin d’assurer une transformation plus profonde des savoirs fondamentaux, le gouvernement a décidé de dédoubler les classes de CP depuis l’année dernière, mais également les classes de CE1, depuis cette année. “Ça me permet de pouvoir, en fonction des enfants, proposer des outils qui correspondent à leurs difficultés“, expliquent plusieurs professeurs des écoles. Grâce au dédoublement, le taux de réussite aux évaluations de fin d’année en classe de CP est passé de 75 à 80%.

Un dédoublement nationale

Les ZEP ne se situent pas exclusivement en banlieues d’Ile-de-France, mais s’étendent à la totalité du territoire. En effet, il y en a dans toutes les régions. Les écoles qui y sont situées ne peuvent se permettre de donner une aide personnalisée. En cause, le trop grand nombre d’élève dans les petites classes.

Cette mesure était une promesse de campagne du jeune président Emmanuel Macron.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.