Brest : Le supermarché Netto, cible d’un braquage lundi soir

Lundi, à l’heure de fermeture, le supermarché Netto, à Brest, a été la cible d’un braquage à main armée. Le voleur a emporté la recette du jour, dont le montant n’a pas été communiqué par les responsables du magasin, sans doute pour éloigner les mauvais regards.

« Il a tiré un coup de feu en l’air, et frappé la gérante… »

Le supermarché Netto, sis à la rue du commandant Drogou, à Brest, a été la cible d’un braquage à main armée ce lundi soir. L’attaque est survenue peu après 19H15, au moment de la fermeture du magasin.

Selon les témoignages des employés, le braqueur les attendait avec une arme à la sortie du magasin. Complètement masqué, il se serait mis à menacer de son pistolet deux des salariés du supermarché Netto, qui venaient de sortir du magasin, afin de se faire ouvrir le coffre. « Il a tiré un coup de feu en l’air, et frappé la gérante et un salarié avec la crosse de son arme », raconte l’un d’entre eux, ce mardi matin. Après avoir tenu en respect le personnel toujours sur place, l’individu aurait pris une bonne partie de la recette du jour avant de s’éclipser aussi extraordinairement qu’il était apparu. Les responsables du supermarché n’ont pas voulu communiquer le montant de l’argent dérobé par le braqueur, sans doute pour ne pas attirer les regards.

Le supermarché a ouvert ce mardi

L’agression a fait deux blessés légers qui ont été hospitalisées dans la soirée. De leur côté, les enquêteurs de la police ont ouvert une enquête pour retrouver l’auteur du vol, dont elle ne saurait encore rien. La police judiciaire, à qui l’enquête a été confiée, compte maintenant exploiter au maximum les bandes de vidéosurveillance du magasin pour en tirer les informations nécessaires à l’identification du braqueur.

L’attaque du lundi soir, bien que traumatisante, n’a pas pour autant conduit à une fermeture momentanée du supermarché Netto. Le magasin a pu ouvrir normalement ses portes ce mardi matin, alors que quelques salariés confiaient encore leurs frayeurs de la veille à la presse.

Il faut noter que ce n’est pas la première fois que l’enseigne est la cible d’un braquage. Le supermarché Netto avait déjà subi un assaut similaire en 2010.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.