Bonchamp-lès-Laval : Des braqueurs volent de la cocaïne en se faisant passer pour des policiers

Gyrophare sur un véhicule

Le Jeudi 7 mars 2019, plusieurs braqueurs se faisant passer pour des policiers ont emporté des valises de cocaïne que transportait un poids lourd. Le braquage s’est produit dans la zone industrielle des Grands-Bouessays à Bonchamp-lès-Laval, dans le département de Mayenne, en région des Pays de la Loire. Les malfrats sont activement recherchés.

De vrais faux policiers

Plusieurs individus se faisant passer pour des policiers ont braqué un poids lourd le jeudi 7 mars à Bonchamp-lès-Laval, dans le département de Mayenne. Malgré l’intervention d’une vraie unité de police, ils ont réussi à prendre la fuite avec au moins une valise de cocaïne.

Jeudi 7 mars au matin, un transporteur routier, qui avait chargé sa marchandise la veille au Havre, s’en allait la livrer à une entreprise située sur le boulevard des Grands-Bouessays à Bonchamp-lès-Laval, quand il fut interpellé par une patrouille de police, une fausse. C’était plutôt un groupe de braqueurs présentant des brassards. Ces malfrats avaient également placé un gyrophare sur le toit de leur BMW.

Echange de tirs et course poursuite

Croyant avoir affaire à de vrais policiers, le chauffeur routier obtempère et gare son poids lourd. C’est au cours de ce faux contrôle de routine que les faux policiers ont ouvert l’arrière du camion pour récupérer au moins trois valises de drogue, de la cocaïne plus précisément. L’attitude louche de ces “policiers” a attiré l’attention des employés de la zone industrielle des Grands-Bouessays. Alertée, une vraie patrouille de police arrive sur les lieux. Un échange de tirs s’en suit avec les malfrats, puis une course poursuite qui se termine sur l’avenue d’Angers à Laval. Les malfaiteurs ont malheureusement réussi à prendre la fuite avec au moins une valise. Les deux autres auraient été récupérées par les policiers sur la route de Tours et le long de la rocade.

Une perte de plusieurs millions d’euros

Après avoir été entendu, le conducteur du poids lourd a été mis hors de cause. Son employeur a indiqué qu’« Il est très choqué car il a assisté aux coups de feu. Cependant, il n’a pas été blessé ». Quant aux malfrats, ils sont toujours en fuite avec une marchandise dont la valeur est estimée à plusieurs millions d’euros. Ils sont activement recherchés depuis ce jeudi. L’enquête a été confiée au service régional de police judiciaire (SRPJ) d’Angers et le dossier à la Juridiction interrégionale spécialisée de Lille (Jirs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.