Strasbourg : Marc Reiser de nouveau auditionné dans la disparation de Sophie Le Tan

Sophie Le Tan prenant une photo dans un jardin, près d'une piscine

La deuxième audition de Jean-Marc Reiser, l’unique suspect dans la disparition de Sophie Le Tan, a lieu ce jeudi au Tribunal de Strasbourg. L’homme âgé de 58 ans continue de clamer son innocence, malgré de nouvelles preuves confondantes retrouvées à son domicile. D’après ses avocats, Marc Reiser s’est même dit serein avant le début de cette deuxième audience.

Marc Reiser, le principal suspect dans la disparition de Sophie Le Tan (20 ans) est auditionné pour la deuxième fois ce jeudi 28 mars au tribunal de Strasbourg. En dépit de nouvelles preuves confondantes, le meurtrier présumé serait assez serein, selon l’un de ses avocats. Il continue d’ailleurs de clamer son innocence et aurait l’intention de maintenir sa version des faits, donnée lors de la première audition en septembre 2018.

« on va voir si sa position va être mise à jour »

« Il a prévu de parler » et est « assez serein, comme lors du premier interrogatoire » a révélé Me Pierre Giuriato avant l’audition de ce jeudi. Puis d’indiquer que « Les principales questions (de la juge Eliette Roux) vont se porter sur […] les résultats de certaines expertises dont je ne peux pas vous parler ». En termes d’expertises justement, une scie tachée de sang humain, vraisemblablement celui de Sophie Le Tan, a été découverte dans la cave de Jean-Marc Reiser. Invité à se prononcer sur ce nouvel élément de preuve, Me Pierre Giuriato s’en remet à son client : « Pour le moment, il compte maintenir sa version des faits. Je n’ai pas eu l’occasion de m’entretenir avec lui depuis certaines informations qui ont fuité dans la presse. Donc on va voir si sa position va être mise à jour, peut-être ». Aussi, rassure-t-il, Marc Reiser « n’est pas quelqu’un qui va tenter de maintenir le silence. Après c’est sûr, sur d’autres questions, peut-être qu’il se gardera le droit de garder le silence. C’est son droit ». Quant au second avocat du suspect, Me Francis Metzger, il est plus catégorique au sujet de l’attitude à tenir par son client : « Il n’est pas question de modifier des déclarations » d’octobre, a-t-il martelé.

Sophie Le Tan intéressée par l’annonce immobilière de Reiser 

Le procès a débuté ce jeudi à 9H30 et devrait durer plusieurs heures selon Me Pierre Giuriato. Peu importe s’il faut faire la garde pendant toute la journée, une dizaine de membres du collectif de soutien aux proches de la jeune femme étaient présents devant le tribunal. Ils attendent que toute la lumière soit faite sur cette affaire.

Jean-Marc Reiser est entendu pour la deuxième fois par un juge d’instruction, après septembre dernier.Il est soupçonné d’avoir tué Sophie Le Tan, disparue depuis le 7 septembre 2018. Ce jour-là, la jeune fille allait visiter un appartement à Schiltigheim (Bas Rhin), près de Strasbourg. L’annonce immobilière avait été mise en ligne par Marc Reiser.

Les preuves s’accumulent contre Reiser

Les enquêteurs ont mené plusieurs fouilles près d’une gravière au nord de Strasbourg, où son téléphone a borné pour la dernière fois. Les proches et amis ont également organisé des battues citoyennes, en vain. Sophie Le Tan n’a plus jamais été revue. Une perquisition effectuée au domicile de Jean-Marc Reiser avait permis de retrouver, dans sa cave et sa voiture, un pantalon taché de sang, ainsi que des chaussures avec de la terre et du sang. En outre, des tâches de sang, que l’on a tenté d’effacer, ont été identifiées dans la maison du principal suspect.

Mis en examen pour enlèvement, séquestration et assassinat, le présumé meurtrier de 58 ans a toujours tout nié en bloc. Écroué depuis septembre, il a demandé une remise en liberté mais elle lui a été refusée.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.