Toulouse : les véhicules les plus polluants interdits de circulation

Fumée qui sort d'un pot d'échappement

Une Zone à Faible Émission (ZFE) doit être lancée d’ici deux ans dans l’agglomération toulousaine. Dans cette zone, les véhicules les plus polluants seront interdits.

Toulouse fait partie des 15 collectivités territoriales françaises à être gravement impactées par le rejet des émissions de CO2. Elle s’est engagée, dans le cadre la loi “Transition énergétique pour la croissance verte”, à mettre en place des ZFE : Zone à Faible Émission.

Rendre la ville respirable

Toulouse Métropole est une des 20 villes retenues pour l’appel à projets “Villes respirables en 5 ans”, lancé en 2015 par le ministère de l’Écologie, du Développement Durable et de l’Énergie. De cette initiative découleront des aides financières débloquées par l’État pour améliorer la qualité de l’air de l’agglomération.

Grâce au déploiement des Zones à Faible Émission, le nombre de personnes en ville sur-exposées à la pollution atmosphérique diminuera. Il s’agit en effet d’une problématique environnementale importante à laquelle la Ville de Toulouse doit faire face. Car selon Atmo Midi-Pyrénées (agence en charge de la surveillance de la qualité de l’air en Midi-Pyrénées), en 2017, entre 6 000 et 17 000, ont été “exposées au-delà des valeurs limites pour la protection de la santé”.

Circulation interdite, mais pour qui ?

Ce projet annonce un bouleversement important de la circulation dans les mois à venir, et conduit de nombreux automobilistes à prévoir des solutions alternatives. François Chollet, vice président de Toulouse Métropole en charge de la coordination de la politique de développement durable, a annoncé que les véhicules interdits de circulation sont “les véhicules diesel, ceux qui rejettent des particules fines et des NO2 (dioxyde d’azote), responsables des maladies respiratoires chroniques“.

Et comment ?

Ces restrictions seront appliquées en fonction des vignettes Crit’Air (vignettes à coller sur le véhicule pour définir sa classe environnementale).

Il est important de rappeler que c’est aux agglomérations de choisir quels types de véhicules sanctionner. Paris et Lyon ont déjà réfléchi à un calendrier progressif d’interdiction selon le type de vignette Crit’Air. Toulouse compte instaurer un calendrier progressif similaire. François Chollet a annoncé lundi 1er Avril 2019 que ces restrictions ne s’appliqueront que 5 jours sur 7. La période du week-end se sera pas affectée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.