Besançon : Une pétition pour soutenir un homme condamné à détruire sa cabane logée dans les arbres

La cabane de Xavier Marmier

A Besançon, plus de 17000 personnes ont signé une pétition pour soutenir un homme condamné à détruire sa cabane logée dans les arbres. La cour d’appel de Besançon lui reproche d’avoir monté sa hutte dans la zone du réseau de protection des sites naturels Natura 2000. En plus, il aurait bâti son logement sans permis de construire.

Plus de 17000 personnes soutiennent Xavier Marmier

Le 26 mars dernier, la cour d’appel de Besançon a condamné Xavier Marmier à détruire, dans un délai de six mois, le logement qu’il a construit dans un arbre. La décision de justice est motivée par le fait que le Franc-Comtois a bâti sa cabane sans permis et en plus dans la zone du réseau de protection des sites naturels Natura 2000. Mais Xavier Marmier, élagueur de profession, n’entend pas se laisser faire. Il envisage de se pourvoir en cassation pour sauver sa cabane de 40 m². Il vient en plus de recevoir le précieux soutien de milliers de personnes à travers une pétition récemment mise en ligne. Elle aurait déjà recueilli plus de 17000 signatures, selon France 3 Bourgogne Franche-Comté. Désormais, l’élagueur n’est plus seul dans son bras de fer avec la commune.

Le Franche-comtois avait déjà gagné un procès

Xavier Marmier assure que sa cabane n’abîme ni la faune ni la flore et que son mode de vie ne nuit pas à la nature. Il ne comprend donc pas cette décision de la cour d’appel de Besançon, d’autant plus qu’elle est aux antipodes d’un autre verdict donné il y a un an. En effet, en avril 2018, le tribunal administratif avait donné raison à l’élagueur et condamné par la même occasion la commune de Cléron à lui verser 1 000 euros de dommages et intérêts.

Le rêve de toute une vie

Xavier Marmier est un amoureux de la nature et un défenseur de l’écologie, dit-on. Depuis tout petit, rapportent ses proches, il rêvait de vivre dans une cabane perchée dans un arbre. Devenu élagueur plus tard, il matérialise son rêve en s’achetant un bout de forêt entre Cléron et Amondans. En 2009, avec l’aide de ses amis, il débute la construction de sa hutte qui prend fin en 2011. Depuis cette année, Xavier Marmier y vit, comme il l’a toujours rêvé, au milieu de la nature. A l’époque, Madame Chantal Guillaume, était la Maire de Cléron. Elle aurait toléré cet ouvrage, déclarant que c’est une prouesse technique.

En 2014, le nouveau Maire de Cléron, Monsieur Alain Galfione, aurait proposé à Xavier Marmier de faire une demande de permis de construire afin de régulariser la situation de sa cabane. Ce que l’élagueur a fait en constituant un dossier, mais la réponse aurait été négative.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.