Nouvelle-Calédonie : Deux attaques de requins en l’espace de quatre jours

Un énorme requin bouledogue

La Nouvelle-Calédonie a enregistré, en l’espace de quatre jours, deux attaques de requins, dont l’une fut mortelle. La vie de l’autre victime, hospitalisée depuis six jours, serait maintenant hors de danger.

L’atroce mutilation d’un gamin

La Nouvelle-Calédonie, territoire français situé dans le Pacifique Sud, vient de connaitre deux attaques fulgurantes de requins, dont l’une fut mortelle. La première est survenue le samedi 25 mai dernier. Un petit garçon, qui se baignait près du bateau familial dans une marina de Nouméa, a été attaqué par un requin bouledogue d’environ 3,5 mètres. Le gamin de dix ans, appelé Anthony, a eu la jambe et une partie du bassin arrachée. Il a été pris en charge au Médipôle de Koutio, dans un état grave. Heureusement, Anthony s’est réveillé après avoir été initialement placé en coma artificiel. Aux dernières nouvelles, les médecins l’ont transféré en Australie pour bénéficier de soins spécifiques. Sa mère devrait le rejoindre prochainement.

La deuxième victime aura moins de chance qu’Anthony

Ce mercredi, alors que l’état de santé du garçon semblait se stabiliser, un pêcheur d’une quarantaine d’années est à son tour attaqué dans le petit archipel des îles Belep, à l’extrême nord de la Nouvelle-Calédonie. La victime était en pleine chasse aux concombres de mer, en compagnie de trois dalons, quand il a été mordu au niveau de la jambe jusqu’au mollet. Pourtant, selon l’un de ses amis, l’homme évoluait dans une eau peu profonde d’environ un mètre. La zone récifale où l’accident s’est produit, se trouve en revanche à une quarantaine de kilomètres environ de la terre ferme.

Un cousin de la victime raconte : « Il était déjà inconscient dans l’eau, après avoir perdu beaucoup de sang. On pense qu’il s’est fait attaquer par surprise car il a été mordu par l’arrière au niveau du mollet, la blessure allait du genou à la cheville. Je l’ai transporté jusqu’au bateau et on a essayé de le réanimer, tout en appelant les secours mais c’était trop tard ».

Le requin qui a attaqué le petit Anthony aurait été abattu par les autorités locales.

Ces deux accidents portent à 11 le nombre d’attaques de requin en Nouvelle-Calédonie depuis 2011, dont 5 mortelles. Entre 1958 et 2010, ce territoire d’Outre-Mer a enregistré 13 attaques, dont 8 décès.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.