Sécheresse en Meuse : La préfecture adopte les premières mesures de restriction

Un enfant jouant avec un tuyau d'arrosage

 

Dans son communiqué de presse du lundi 16 juillet 2019, la préfecture de la Meuse a pris une série de mesures pour faire face à la sècheresse qui frappe le département depuis plusieurs semaines. Globalement, il sera question de limiter l’usage de l’eau, selon des degrés différents en fonction des activités et des zones.

« Les débits des cours d’eau ont chuté » en un an

Après les Vosges et la Meurthe-et-Moselle, la préfecture de la Meuse a pris, le 16 juillet, des mesures de limitation de l’usage de l’eau sur une partie du département. Dans son communiqué de presse du lundi 16 juillet 2019, elle souligne « qu’après une année 2018 marquée par une sécheresse exceptionnelle, l’hiver et le printemps de cette année n’ont pas permis une recharge optimale des nappes. Le taux d’humidité des sols à la sortie de l’hiver s’est trouvé inférieur aux normales. La canicule de fin juin a dégradé encore l’état de la ressource en eau, les débits des cours d’eau ont chuté ». C’est pourquoi, le préfet du département appelle à préserver la ressource eau et l’alimentation en eau potable.

Niveau vigilance et niveau d’alerte

La préfecture de la Meuse a passé au niveau vigilance, le bassin Seine-Normandie, la zone de l’Aisne amont et la zone de la Saulx Ornain. Le préfet appelle chaque habitant à éviter tout gaspillage à travers un usage responsable de l’eau. Le Bassin Rhin-Meuse, les zones de la Chiers, de la Meuse et de la Moselle passent en niveau d’alerte.

Les principales restrictions d’usage de l’eau en situation d’alerte sont les suivantes :

– Interdiction de remplissage des piscines sauf chantier en cours (hors piscines publiques, piscines d’établissements recevant du public et piscines d’hôtel);

– Interdiction de l’utilisation de l’eau hors des stations professionnelles de lavage, sauf pour les véhicules ayant une obligation réglementaire (véhicules sanitaires ou alimentaires) ou technique (bétonnière…) et pour les organismes liés à la sécurité ;

– Interdiction d’arrosage des pelouses et espaces verts publics ou privés et des terrains de sport de 10h à 19h ;

– Interdiction d’arrosage des jardins potagers de 10h à 19h ;

– Interdiction d’irrigation agricole (grandes cultures et prairies) de 11h à 18h ;

– Interdiction de remplissage des plans d’eau, excepté pour les activités commerciales ;

– Interdiction de l’irrigation de maraîchage, pépinières sauf irrigation localisée (type goutte à goutte) de 11h à 18h ;

– Interdiction d’arrosage des golfs de 11h à 18h ;

– Interdiction de l’alimentation des fontaines publiques dans la mesure du possible ;

– Limitation au strict nécessaire du lavage des voies et trottoirs, du nettoyage des terrasses et façades ;

– Limitation de la consommation d’eau au strict nécessaire pour les industries, commerces hors ICPE (Installations Classées pour la Protection de l’Environnement).

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.