Rhône : le T100, le plus gros camion du monde exposé à Saint-Priest

Le T100 dans le désert algérien, dans les années 1950

Le T100, plus gros camion au monde en son temps (dans les années 1950), a été exposé le samedi 21 septembre 2019 sur le site Renault Trucks de Saint-Priest (Rhône). C’était dans le dans le cadre des Journées du patrimoine.

Samedi 21 septembre 2019, plusieurs milliers de visiteurs se sont pressés au 99, route de Lyon, adresse du siège social de Renault Trucks, pour admirer le T100, à l’occasion des Journées du patrimoine. Vers 16 heures, on comptabilisait plus de 3 000 personnes. On estime à 4 000, voire à 5 000, le nombre de personnes qui ont assisté à l’exposition du plus gros camion au monde à son époque.

Le T100, un monstre mécanique

Le T100 a été conçu en 1957 dans les usines Berliet de Lyon pour franchir les dunes du désert algérien. Ce mastodonte pèse cinquante tonnes à vide et 100 tonnes en charge, pour 15 m de long, 5 m de large, 5 m de haut et des pneus de 2,2 m de diamètre. Sous son capot, se cache une puissance de 700 chevaux. Baptisé à juste titre « Le géant des sables » ou encore « Le vaisseau du désert », le mythique T100 n’existe qu’en quatre exemplaires. Ceux-ci ont été montés sur mesure pour les besoins des compagnies pétrolières qui opèrent dans le désert du sud algérien. Le T100 était capable de passer les dunes de sable sans difficultés. Il avait également participé à l’extinction du gigantesque incendie du puits de pétrole de Gassi-Touil en 1961.

« Le voir là, c’est presque émouvant »

Depuis 1981, le T100 est entreposé à la Fondation Berliet au Montellier dans l’Ain, qui sert de conservatoire à cette marque créée en 1894 et qui est devenue Renault à la fin des années 80. Sa sortie de la Fondation, le mercredi 21 septembre, a suscité un véritable enthousiasme, autant chez les habitants de la commune que chez les ouvriers de Renault Truck. « C’est impressionnant de réaliser que chez nous, on a pu construire ce genre de machine », s’extasie Karim, un employé de l’usine. « On en a beaucoup entendu parler, mais le voir là, c’est autre chose. C’est presque émouvant », ajoute son collègue Damien. Pour une visiteuse, qui mitraille de photos le T100, « Le voir là, c’est presque émouvant ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.