Dole : près de 40.000 personnes au Week-end gourmand du Chat Perché

A La Commanderie avec le chef Damien Benetot, lors du Week-end gourmand du Chat Perché

 

La 5e édition du Week-end gourmand du Chat Perché a remporté de nouveau un franc succès avec près de 40.000 personnes dans les rues du centre-ville de Dole. Il y avait au programme, des expositions gourmandes, des démonstrations culinaires, des dégustations et une découverte des métiers de bouche.

Pendant deux jours près de 40.000 personnes ont déambulé dans le centre-ville de Dole pour participer à la 5e édition du Week-end Gourmand du Chat Perché. Il y a eu exactement 18 000 visiteurs samedi et 22 000 le dimanche 29 septembre 2019. Une fréquentation qui marque l’engouement du public pour ce rendez-vous gastronomique incontournable.

Plus de 150 exposants dans une dizaine de villages

Le week-end culinaire a débuté le vendredi 27 septembre avec Les Rencontres Régionales du Bien Manger, qui s’est déroulé à la Commanderie de 10 heures à 16 heures. Cette année, la journée d’ouverture était axée sur la transmission et la pédagogie. Elle a ainsi vu la participation des élèves du 1er degré, des collégiens et des lycéens de la région. Au deuxième jour, place fut faite au programme à proprement dit avec des expositions gourmandes, des démonstrations culinaires, des dégustations et une découverte des métiers de bouche. Contrairement à l’ouverture, l’entrée était payante pendant les deux jours de cet évènement. Ainsi, pour profiter des douceurs proposées, il fallait payer des pass. Ce sont : le Pass Dégustation à 16 €, le Pass Petit Gourmet (jusqu’à 10 ans) à 5 € et le Pass Clocher (dégustation au-dessus de Dole) à 5 €.

Plus de 150 exposants, producteurs et artisans ont parlé de leurs métiers et exposé leurs savoir-faire, ainsi que leurs produits dans une dizaine de villages, installés Rue des Arènes. Là, il y avait à manger et à boire, mais avec modération. Au village de Delphine et Marinette, il était possible de plonger dans l’imaginaire de Marcel Aymé et rencontrer ses jeunes héros accompagnés du loup et du cochon. A la Rue de Besançon étaient logés les représentants des deux pays invités d’honneur, à savoir le Portugal et le Japon qui ont partagé leurs saveurs et leur folklore.

« Beaucoup de personnes repartaient avec le panier. Ils étaient ravis du contenu »

Côté dégustation, les visiteurs ont eu droit à deux nouveautés cette année. D’une part le brunch avec une formule à 20 € et trois services entre 11 h et 13, d’autre part le panier gourmand, dont 300 paniers ont été vendus avec des produits locaux de la région. « Beaucoup de personnes repartaient avec le panier et ne le consommaient pas sur place. Ils étaient ravis du contenu », note Philippe Corrotte, vice-président de l’association gourmande du chat perché, a indiqué que. Le chef Emmanuel Chamouton, qui a ouvert une table d’hôtes à Lons-le-Saunier et qui était aux manettes, s’est dit satisfait de cette première.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.