Agression sexuelle : une plainte déposée contre Nordahl Lelandais

Un homme embrassant une femme.

 

Nordahl Lelandais a fait à nouveau l’objet d’une garde à vue vendredi dernier. Une de ses petites cousines l’accuse à son tour pour agression sexuelle lors de l’enterrement de son père. Il l’aurait menacée de mort, après qu’elle a repoussé ses avances.

Nordahl Lelandais, actuellement placé en détention à la prison de Saint-Quentin-Fallaviers, a été entendu par les gendarmes, vendredi 7 février, pour des soupçons d’agression sexuelle sur sa petite cousine, aujourd’hui âgée de 17 ans. Les faits remontent à mars 2017, alors que la présumée victime avait 14 ans. « On s’est éloignés sur le côté de la maison pour fumer, je pleurais, forcément, c’était l’enterrement de mon père. Il me prend dans ses bras, sauf qu’il descend ses mains. Je sens ses mains descendre dans mon dos, ses mains se mettent sur mes fesses, avec insistance », confie l’adolescente. Elle l’aurait repoussé et cherché à rejoindre ses proches.

« Il m’a dit ‘si tu dis quelque chose, je te tue’ »

C’est alors que le comportement de Nordahl Lelandais change tout à coup. « Un visage qui fait peur, avec un regard noir qui faisait vraiment peur. Il m’a dit ‘si tu dis quelque chose, je te tue’ », a-t-elle raconté. Prise de peur, elle se mura dans le silence. Mais, deux ans plus tard, la mise en examen de son cousin pour des crimes qu’il a avoués, va la pousser à briser le silence. Dans un premier temps, elle décide de tout dire à sa mère : « Je me suis dit qu’il était temps d’en parler, qu’il ne fallait plus que je le garde pour moi. Qu’il fallait que j’en parle parce que je ne pouvais plus le garder pour moi, c’était trop dur. A la fois, j’avais peur d’en parler ».

Lelandais accusé des meurtres de Maëlys et d’Arthur Noyer

La jeune fille avait déjà porté plainte en juillet 2019 devant le parquet de Charleville-Mézières. Elle avait accusé M. Lelandais d’agression sexuelle et menace. Dans une vidéo diffusée à l’été 2019 par BFMTV, elle raconte avoir subi, le jour de l’enterrement de son père, des attouchements de la part de son « grand cousin ». Elle apparaît dans l’ombre sans qu’on puisse la reconnaître et sa voix a été modifiée.

La garde à vue de Nordhal Lelandais a été levée vendredi après-midi après quelques heures, selon une source proche de l’enquête jointe par l’AFP. L’ancien militaire et maître-chien est le principal suspect des meurtres de la petite Maëlys et du caporal Arthur Noyer.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.