Coronavirus : Jean Castex, maire de Prades, nommé « ministre du déconfinement »

Le maire de Prades, Jean Castex, en compagnie d'Elisabeth Borne, la ministre de la transition écologique et solidaire.

 

Le maire de Prades, Jean Castex, a été nommé par le Premier ministre Edouard Philippe pour étudier les différents scénarios de déconfinement. Il devrait donc rejoindre Paris dans les prochaines heures et prendre très rapidement ses nouvelles fonctions au sein du ministère de la Santé.

« Un haut fonctionnaire qui connaît parfaitement le monde de la santé »

Dans une longue interview accordée à TF1 et LCI, jeudi 2 avril au soir, le Premier ministre Édouard Philippe a indiqué qu’il avait nommé Jean Castex au ministère de la Santé pour étudier les scénarios de déconfinement en lien avec l’épidémie de Coronavirus. Le chef du gouvernement a précisé que le maire de Prades « est un haut fonctionnaire qui connaît parfaitement le monde de la santé et qui est redoutable d’efficacité ». En effet, Jean Castex a occupé de 2004 à 2006 la fonction de directeur de l’hospitalisation et de l’organisation des soins (actuelle DGOS). Ensuite le poste de directeur de cabinet de Xavier Bertrand au ministère de la Santé, de 2005 à 2007. En 2011, il est nommé secrétaire général adjoint de l’Élysée, une fonction qu’il assura jusqu’à la fin du mandat de Nicolas Sarkozy en 2012.

Les fonctions occupées par Jean Castex 

Maire de Prades depuis 2008, Jean Castex est actuellement délégué interministériel aux Jeux Olympiques et Paralympiques (DIJOP) de Paris 2024. Il a fait l’unanimité à son poste et a gagné la présidence de l’agence nationale du sport. A 54 ans, il est actuellement conseiller départemental des Pyrénées-Orientales. Cet élu issu du parti Les Républicains avait soutenu la candidature de François Fillon à la primaire de la droite en 2016. Son nom figurait dans la liste des candidats pour le ministère de l’Intérieur avant la nomination de Christophe Castaner et même pour la présidence de la SNCF, poste finalement revenu à Jean-Pierre Farandou.

L’Énarque et ancien conseiller à la Cour des comptes a déclaré qu’il prend cette nomination comme « une belle preuve de confiance » et un « sacré challenge ». Et qu’« Il a conscience qu’un travail lourd et sans précédent l’attend ». Jean Castex a fait savoir qu’il ne s’exprimerait pas tant qu’il n’aura pas pris officiellement ses fonctions. Il devrait rejoindre Paris dans les prochaines heures et prendre très rapidement ses nouvelles fonctions.

Le déconfinement se fera progressivement

Edouard Philippe a déjà prévenu que le déconfinement « n’est pas pour demain matin » et qu’il « ne pourra intervenir que de façon progressive ». Le Premier ministre avait déjà évoqué la veille devant la mission d’information de l’Assemblée nationale, l’hypothèse d’un déconfinement par étapes, selon les régions et les tranches d’âge. Pour lui, tout dépendrait de facteurs tels que l’évolution de la recherche sur les traitements du Covid-19, la possibilité de mener des tests sérologiques à grande échelle, sans oublier l’obligation d’une coordination avec les autres pays européens confinés.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.