Festivals d’Occitanie : le coronavirus fait des dégâts

Un concert lors du Rio Loco 2019.

 

Rio Loco, Montpellier danse, Les Déferlantes d’Argelès ou encore Pause Guitare d’Albi, autant de festivals d’Occitanie qui subissent de plein fouet la crise sanitaire du coronavirus. Ces évènements culturels sont soit reportés soit annulés à cause du maintien, par le président de la République, de l’interdiction des rassemblements publics jusqu’à la mi-juillet.

Le coronavirus chamboule la saison culturelle en Occitanie, comme dans toutes les régions de France d’ailleurs. Le président de la République, Emmanuel Macron, a annoncé le 13 avril le maintien de l’interdiction des rassemblements publics jusqu’à la mi-juillet. Une décision qui sème le doute parmi les organisateurs de spectacles et les pousse à annuler les festivals ou à les reporter.

Rio Loco annulé

Ainsi, Rio Loco, qui rassemble chaque année des milliers de festivaliers dans le cadre enchanteur de la prairie des Filtres, n’aura pas lieu cet été. Programmé initialement du 17 au 20 juin 2020, le festival verra l’édition anniversaire de ses 25 ans reportée en juin 2021, toujours autour de la thématique « Afrika ». Par ailleurs, les concerts organisés à l’occasion de la Fête de la musique et du 14 juillet sont annulés. « Ces grands rassemblements festifs dans les rues, les jardins et sur les places ne pourront se tenir », indique la mairie de Toulouse, mercredi 15 avril 2020, dans un communiqué de presse.

Le Marathon des mots reporté à l’automne prochain

Le festival Toulouse d’été, qui avait débuté avec l’Orchestre national du Capitole à la prairie des Filtres et s’était clôturé à la Halle de la Machine l’an dernier, subit le même sort. Il n’aura pas lieu cette année en juillet. Ce sera le cas également pour pour le Théâtre et l’Orchestre national du Capitole. En revanche, la Collectivité envisage le maintien de certains événements tels le Marathon des mots, seulement reporté à l’automne prochain.

Le maire de Toulouse prévoit des mesures de soutien

Dans l’Hérault, le célèbre festival Montpellier danse ne se tiendra pas du 20 juin au 8 juillet. Jean-Paul Montanari, le directeur du festival, a déclaré que Montpellier Danse sera reporté à l’automne. Quant au festival « Les Déferlantes » d’Argelès, il donne rendez-vous l’année prochaine. Notons en outre le festival Pause Guitare d’Albi, dans le Tarn, qui renonce à son édition 2020. C’est la première fois en 24 ans que cela se produit.

Face à cette situation inédite, Jean-Luc Moudenc, maire de Toulouse a promis de soutenir l’ensemble des acteurs de la filière culturelle. Il a notamment pris l’engagement de verser les 9 millions d’euros de subventions prévues en 2020 ou de prendre en charge des contrats en cas de reports ou d’annulations, sous condition du paiement des artistes impliqués.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.