Une tête décapitée terrorise Toulon

Les habitants de la rue Garibaldi ont été horrifiés de découvrir lundi après-midi, une tête dans un carton suintant du sang. Un suspect a été interpellé et les investigations sont en cours pour tenter de comprendre ce qui a pu conduire à un tel niveau de barbarie.

Une scène d’horreur comme on en voit uniquement dans les cauchemars s’est produite à Toulon ce 1er février. Une tête coupée a en effet été découverte dans un carton par un habitant un peu avant 15 h. Selon des témoins, le colis aurait été jeté par la fenêtre depuis une maison dans laquelle un homme a été interpellé. Principal suspect pour l’instant aux yeux des autorités policières, le quadragénaire dont les mains étaient notamment ensanglantées au moment de l’arrestation vivait seul. Il a été retrouvé à son domicile, le corps sans tête d’un homme, à priori celui de la victime. Celle-ci aurait entre 40 et 50 ans, selon la police municipale. Le mis en cause a refusé de dévoiler son identité au moment de son interpellation. Surtout, il ne semble pas disposer de toutes ces facultés mentales. D’où son admission à l’hôpital, afin de déterminer si son état est compatible avec une garde à vue.

Piste terroriste à priori écartée

Difficile pour l’heure de déterminer l’identité du suspect et les circonstances de l’acte. Il en est de même pour le mobile, qui ne pencherait pas vers une piste terroriste, selon les premiers éléments recueillis sur la scène. L’homme arrêté aurait en effet évoqué Satan lors de son interpellation. Par ailleurs, il n’a présenté aucune résistance face aux forces de l’ordre et un sabre japonais plein de sang a été retrouvé à son domicile. Son arrestation aurait d’ailleurs duré moins de 15 minutes, selon la justice.

Comment expliquer alors cet acte d’une telle violence ? De nombreux témoignages ont fait part à la police, d’une dispute la veille entre le suspect et deux individus, probablement des sans domicile fixe. La police s’est même dépêchée sur les lieux plus tard dans la soirée afin de calmer une bagarre. Même si certains estiment que le corps retrouvé chez le mis en cause pourrait être celui de l’un des SDF, difficile à l’heure actuelle de faire le lien entre les deux événements.

Les autorités chargées de l’affaire vont multiplier les prochains jours, les enquêtes de voisinage afin d’en savoir davantage sur cet acte qui a littéralement pétrifié plus d’un.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.