Élections régionales : la question du redécoupage des régions refait surface dans l’Ouest

La volonté de rattacher la Loire-Atlantique à la Bretagne reste toujours aussi vivace au Pays-de-la-Loire, avec des partisans qui se mobilisent pour la cause. Reste que les points de vue sont loin d’être unanimes sur le sujet.

Il souffle comme un vent de nostalgie au Pays-de-la-Loire en cette période de campagne pour les élections régionales. Nombreux sont en effet ceux qui rêvent de faire sortir le département de la Loire-Atlantique de cette région pour la rattacher à la Bretagne. L’idée selon eux est de reconstituer à nouveau la Bretagne historique. Et pour ces derniers, le scrutin prévu en juin prochain est une occasion pour poser le débat, à défaut de trancher définitivement. C’est le cas notamment de l’association À la Bretonne qui milite depuis sa création en 2020 pour cette cause. Son activisme a en partie contribué à poser le débat au sein de la municipalité de Nantes il y a quelques mois. Malgré des réticences évidentes de part et d’autre, le conseil municipal avait en effet fini par soumettre la question au vote en février dernier. Et le résultat fut sans appel : les élus sont à très large majorité, favorables à l’organisation par le gouvernement d’un référendum afin de décider du retour de la Loire-Atlantique dans le giron de la Bretagne.

Les candidats aux régionales pas emballés

Au sein de l’opinion, la question passionne et mobilise. En témoignent les nombreuses initiatives populaires nées de ce débat ces dernières années. Mais les avis semblent s’opposés chez les différents élus concernés. Avant même le vote de la mairie de Nantes pour la tenue d’un référendum, l’édile socialiste Johanna Rolland de la municipalité s’était dit contre l’idée d’un rattachement de la Loire-Atlantique à la Bretagne. Il en est de même pour la présidence de la région Pays-de-la-Loire qui s’y oppose.

Chez les candidats en course pour les régionales dans la région, le sujet n’emballe pas non plus beaucoup. À preuve, deux seulement ont répondu pour l’instant à l’interpellation de l’association À la Bretonne sur la question. Il s’agit en l’occurrence de Guillaume Garot du PS et de Matthieu Orphelin, candidat Europe Écologie Les Verts, France Insoumise. Mais là encore, les points de vue s’achoppent. Les deux sont favorables à la tenue d’un référendum pour trancher, avec le souhait émis par le second d’une consultation incluant l’ensemble du Pays-de-la-Loire. Mais pour le président de À la Bretonne, Christophe Prugne, cela doit concerner uniquement les habitants de Loire-Atlantique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.