Bourges fête sa cathédrale, patrimoine mondial de l’UNESCO

La cathédrale de Bourges, patrimoine mondial de l'UNESCO.

 

Bourges (Cher) célèbre cette semaine l’inscription de sa cathédrale Saint-Étienne au patrimoine mondial de l’UNESCO. La commune fête aussi en même temps le trentenaire de l’obtention du label Ville d’art et d’histoire. À l’occasion de ces deux anniversaires, son service Musées et Patrimoine historique propose  des visites, des conférences et des concerts.

Des festivités du vendredi 13 mai au mercredi 18 mai

En 1992, la cathédrale Saint-Étienne de Bourges a été classée au patrimoine mondial de l’Unesco. Dans le même temps, la commune obtenait le label Ville d’art et d’histoire. Pour célébrer ces deux évènements, le service Musées et Patrimoine historique de la Ville de Bourges propose une semaine de festivités autour de la cathédrale, du vendredi 13 mai au mercredi 18 mai.

Il y aura au programme des visites, des conférences et des concerts. Le vendredi 13 mai, les habitants et les visiteurs ont eu droit à une visite-conférence à 13 heures sur les vitraux du XIIIe siècle. Ces pièces font le charme de l’édifice. Ils datent du XIIe au XIXe siècle. Leur contemplation a cédé la place, à 21 h 30, à une visite aux flambeaux du quartier cathédrale (flambeaux fournis).

De nombreuses animations et des stands de jeux

Le samedi 14 mai, journée principale de cette célébration, le public a profité de plusieurs animations dans la soirée, dans le cadre de la Nuit européenne des musées. Bien avant, de 10 heures à midi, le musée de Bourges lui a offert une visite de la cathédrale, suivie d’un moment de gaieté autour de stands de jeux de 14 à 18 heures. Mieux, les participants ont été invités à admirer une reproduction en fresque humaine du logo du Patrimoine mondial sur la place Étienne-Dolet, de 15 heures à 16 h 30. Du dimanche 15 au mercredi 18 mais, d’autres visites sont prévues dans la cathédrale autour diverses thematiques liées à la religion catholique et à cet édifice.

Siège de l’archidiocèse de Bourges

Pour rappel, la cathédrale Saint-Etienne de Bourges a été construite à partir de 1195. Dédiée à saint Étienne, un prédicateur juif du Ier siècle considéré comme le premier martyr, elle est le siège de l’archidiocèse de Bourges, comprenant les départements du Cher et de l’Indre. Il a fallu une bonne trentaine d’années pour monter ce bâtiment imposant de 41 mètres, le plus large de ce type en France. Certains spécialistes estiment aussi qu’elle est la plus belle cathédrale de France quoique largement méconnue de nos jours.

Un symbole du génie de l’architecture gothique

La consécration de cette église n’est intervenue qu’en 1324. Selon Cécile Contassot, chef de projet à la mairie de Bourges, elle grouillait de vie à l’époque. Ses messes constituaient un moment de fête et de joie commune. Pour l’UNESCO, ce monument symbolise le génie même de l’architecture gothique. Il frapperait l’esprit par l’harmonie de ses formes, l’unité de sa conception, le traitement de la lumière et la beauté de ses décorations. La cathédrale Saint-Étienne se trouve aujourd’hui au cœur du projet de candidature de la ville de Bourges comme capitale européenne de la culture en 2028.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.