Affrontements violents à Bastia

Des manifestations indépendantistes ont dégénéré, à Bastia, ce weekend. De nombreux affrontements ont eu lieu entre les forces de l’ordre et les manifestants.

Alors que la manifestation nationaliste se déroulait sans incident particulier, elle s’est enflammé et a violemment dérapé.

Ainsi, les policiers ont été attaqués et plusieurs voitures enflammées.

A l’origine de ces nouvelles tensions en Corse, la décision de justice, début octobre, du tribunal de Paris concernant trois jeunes corses qui avaient lancé un assaut à la voiture bélier contre la sous préfecture de Corte, en avril 2012.

Les peines, particulièrement importantes, prétendaient montrer l’exemple et affirmer la fermeté de l’état dans un contexte d’état d’urgence. Ainsi, les trois jeunes hommes ont été condamnés à des peines de prison allant de 5 à 8 années.

Des peines jugées disproportionnées par les manifestants bastiais, qui y voient une injustice, comme l’a expliqué un manifestant pacifiste de 60 ans, Antoine Costa :

« Il ne s’agissait pas de leur décerner une médaille, mais nous attendions simplement une décision de justice. Imaginez les embûches qui jalonnent votre parcours quand vous allez visiter un proche détenu sur le continent : déplacement en avion, maisons centrales excentrées… Sans compter que parfois, vous êtes contraint de rebrousser chemin sans avoir pu le voir. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.