Strasbourg fait la chasse au tabac

Quel avenir pour le tabac dans les lieux publics ? La ville de Strasbourg, située à quelques encablures du Luxembourg, semble avoir choisi son camps. Depuis la semaine dernière, il est interdit de fumer dans les parcs et jardins strasbourgeois. 

Le tabac, une chasse aux sorcières

Le tabac est devenu une question de société. Depuis toujours considérée comme un problème de santé publique, le gouvernement ne manque pas d’initiatives pour freiner la consommation des Français. En effet, augmentation du prix du paquet et remboursement de patchs anti-tabac sont au programme depuis quelques mois. En janvier 2018, le prix des cigarettes avaient considérablement augmenté (un euros en moyenne par paquet). La hausse de poursuit lentement mais surement. Afin d’aider les plus dépendants, il a été décidé que les patch anti-tabac allaient désormais être remboursés.

Bien que le tabac soit responsable de milliers de décès chaque année, les fumeurs ne semblent pas particulièrement réceptifs à ces enjeux. Alors, pour endiguer le phénomène, mais également pour protéger les non-fumeurs, certaines villes n’hésitent pas à totalement interdire le tabac dans les lieux publics.

Strasbourg : ne pensez plus fumer à l’ombre d’un arbre !

Avec l’interdiction désormais de fumer dans les parcs et jardins publics et c’est la ville de Strasbourg qui inaugure ce dispositif après le vote à l’unanimité de cette mesure par le conseil municipal de la ville”, explique Roland Pérez, chroniquer chez Europe 1.

Le tabac au sein des villes est un véritable fléau lorsque l’on sait qu’un simple mégot peut polluer jusqu’à 500 litres d’eau potable. La municipalité de Cannes a adopté le même type de mesure, interdisant jusqu’au 30 septembre l’utilisation de narguilés ou de chichas dans ses parcs, sur ses plages et au sein de ses rues touristiques, comme celle de la Croisette.

D’autres pays ayant déjà pris cette mesure ont vu leur taux de fumeurs se stabiliser. En sera-t-il pareil en France alors que ses consommateurs sont plutôt mauvais élèves ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.