Strasbourg : une ZAD évacuée

Tôt ce lundi matin, près de 200 personnes ont été évacuées d’une zone à défendre (ZAD) à quelques kilomètres de Strasbourg. Ces militants s’opposaient au démarrage d’un chantier, qui prévoit un contournement autoroutier sur une zone dépourvue de construction. Sans encombres, les 200 opposants ont été dispersés. 

Une terre agricole devenue ZAD

Ce matin, plusieurs dizaines de gendarmes mobiles ont lancé une opération afin d’évacuer 200 personnes, opposées à la construction d’une déviation d’autoroute. Comme pour la plupart des ZAD, les opposants défendent une zone agricole. Ce fut le cas pour Notre-Dame-des-Landes. La construction de l’aéroport a définitivement été abandonnée. Les oppositions entre forces de l’ordre et militants avaient causé la mort de Rémi Fraisse, ferveur défendeur de la ZAD de Notre-Dame. A Strasbourg, la situation a rapidement été maitrisée, sans réelles encombres.

Un projet qui entrainerait la consommation de terres agricoles

Comme ils l’avaient prévu en cas d’intervention des forces de l’ordre, les zadistes qui montaient la garde ont sonné le tocsin à l’arrivée des gendarmes, vers 5h30. “Dispersez-vous”, ont lancé ces derniers à l’aide de porte-voix. “Résistance”, ont scandé les zadistes en retour”, explique FranceInfo.

Dany Karcher, le maire de Kolbsheim, commune sur laquelle la zone à défendre (ZAD) était installée depuis près d’un an, et plusieurs autres élus ont entamé des discussions avec la gendarmerie et le secrétaire général de la préfecture du Bas-Rhin, Yves Séguy.
Le grand contournement ouest de Strasbourg (GCO), évoqué dès les années 1970, régulièrement abandonné avant d’être relancé à la fin des années 1990, a pour but de délester l’autoroute A35 en absorbant le trafic du nord au sud de l’Alsace”, ajoute le site d’informations.

Les détracteurs du projet soulignent qu’il entraînera la consommation de nombreuses terres agricoles et la mise en danger d’espèces protégées, dont le grand hamster d’Alsace.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.