Clermont-en-Argonnes : Les parents d’élèves disent non à l’antenne Orange

A Clermont-en-Argonnes, les parents d’élèves ne veulent pas de la construction d’un local de maintenance et d’une plateforme destinée à l’érection d’une antenne de la société Orange. Le problème ne serait pas les infrastructures elles-mêmes, mais le lieu de leur installation. Celui-ci est jugé trop proche de deux écoles primaire et maternelle.

Orange revient à la charge

Réunis au sein d’une association dénommée « Les copains d’Argonne », plusieurs parents d’élèves de Clermont-en-Argonnes, ont entamé une démarche pour empêcher la construction d’un local de maintenance et d’une plateforme destinée à l’érection d’une antenne de la société Orange. L’association ne refuse pas ces infrastructures de développement communautaire en elles-mêmes, mais s’oppose plutôt au lieu prévu pour leur installation.

En effet, Orange a obtenu une parcelle privée située à 300 m à peine d’un complexe scolaire comprenant une école primaire et une école maternelle. Ce qui est inadmissible pour des parents d’élèves soucieux de la santé de leurs enfants. « Les effets de l’émission des ondes, d’autant plus développées par une antenne en recherche de réseau, restent inconnus et donc c’est le principe de précaution qui doit prévaloir » a déclaré Julie Wenger, une habitante de Clermont-en-Argonnes. Face à de tels risques, elle estime que ce projet d’installation de la société de téléphonie Orange est tout simplement « une aberration ».

Mais les habitants toujours plus mobilisés

C’est pourquoi, les responsables du complexe scolaire et les habitants de la petite commune se mobilisent chaque jour afin de faire reculer Orange comme en 2014. Cette année-là déjà, l’implantation d’une antenne par l’opérateur avait suscité la polémique. La société de téléphonie française avait été alors obligée de faire une croix sur son projet. Mais elle revenue à la charge en déposant sur le bureau de la maire, une demande de construction d’un local de maintenance et d’une plateforme destinée à l’érection de leur antenne. Cette fois encore, les habitants de Clermont-en-Argonnes entendent faire barrage à ce nouveau projet du groupe sur leurs territoires. Ils ont reçu le soutien de plusieurs élus locaux en ce sens. Le conseil municipal s’est dit également opposé à l’installation de ces infrastructures pour le même motif. Il reconnait l’utilité d’une telle antenne, dans l’optimisation de la couverture téléphonique, mais le site choisi est inapproprié car il représente un danger pour les enfants. Alors la solution serait de trouver un autre terrain, celui-là éloigné des écoles maternelle et primaire.

Une pétition sera remise au sous-préfet

Pour rallier tout le monde à sa cause environnementale, l’association « Les copains d’Argonne » a introduit une pétition pour obtenir l’abandon du projet ou sa délocalisation au pis des cas. Cette pétition, une fois signée par les habitants, sera transmise au sous-préfet par l’entremise de la mairie. Enfin, les « Les copains d’Argonne » organiseront, le samedi 9 mars 2019, à partir de 19 h, au PAQS, un loto dont les fonds serviront à financer des projets pédagogiques.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.