Des agents de la mairie de Paris vaccinés en priorité 

Des sources ont révélé la vaccination du personnel administratif non prioritaire de la mairie l’Hôtel de Ville de Paris. L’affaire a fait la polémique. 

La mairie de Paris a ouvert une enquête à propos du scandale qu’il a eu lieu en son sein. “On a vu des secrétaires administratifs de la mairie de Paris venir aux urgences se faire vacciner“, a déclaré Damien Wittman, secrétaire général CGT de l’Hôtel-Dieu. Selon Le Parisien, la CGT, la Confédération générale du travail, a découvert qu’un passe-droits avait permis à des agents travaillant dans la mairie de se faire vacciner en urgence, alors que le vaccin n’avait pas encore été distribué à tous les centres de vaccination. “Quotidiennement, les équipes mobilisées du centre sont obligées de refuser des soignants et des personnes âgées vulnérables alors que leur est imposée la vaccination de personnels de la mairie de Paris et autres VIPs non médicalement prioritaires!”, a déclaré le syndicat. 

Plusieurs personnes ayant bénéficié d’une dose de vaccin ont été identifiées, telles qu’un directeur de cabinet de la préfecture, un commissaire divisionnaire ainsi que des personnalités faisant partie des ministères. Cette histoire a fait polémique dans le milieu politique et médiatique. Ses personnes considérées comme non prioritaires ont pris la place d’autres personnes vulnérables, âgées et dans le besoin urgent de ce vaccin. “Si avérés, les faits relatés par la CGT sont très graves. Il ne serait pas tolérable que des publics non prioritaires puissent être vaccinés quand nous manquons de doses pour la 2e injection des professionnels de santé. La présidente de l’AP-HP Anne Hidalgo doit faire toute la transparence”, a déclaré Geoffroy Boulard, conseiller métropolitain délégué aux affaires générales et administratives à Paris.

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.